Ecole de filles

Localisation

Commune: 

  • SAINT-BONNET-EN-CHAMPSAUR

Adresse : 

A l’angle de la rue du 8 mai 1945 et celle du 11 novembre 1914

Référence cadastrale : 

D 1568

Latitude, Longitude : 

44.6818, 6.0769
Histoire

Datation : 

1916

Auteur : 

Julien Meizel (architecte) ; Alexandre Ricard (entrepreneur)
A la fin du XIXe siècle, la municipalité de Saint-Bonnet souhaite réunir ses écoles de garçons et de filles au sein d’un même bâtiment. La commune étant le village le plus important du Champsaur, elle se devait de disposer de locaux scolaires respectables. Plusieurs projets sont imaginés mais n’aboutissent pas. C’est le cas en 1881, avec le projet de l’architecte départemental, Louis Chaudier, puis en 1896. En 1903, les écoles congréganistes (classe élémentaire et maternelle) ferment leurs portes. Leur enseignement était dispensé aux filles. Avec leur fermeture, c’est de nombreuses jeunes filles supplémentaires qui vont fréquenter l’école publique. Or, l’école de filles communale ne dispose pas d’une capacité d’accueil suffisante, « les locaux mal aménagés, les classes peu spacieuses et d’un accès difficile ». Le maire décide donc de contacter M. Meizel, agent voyer, pour qu’il établisse un projet d’appropriation de l’école de filles « à l’effet de pouvoir recevoir toutes les élèves des établissements congréganistes supprimés ». C’est chose faite le 28 août 1903. Le 6 septembre 1903, le conseil municipal approuve les plans et devis. Le 28 septembre 1903, le préfet donne son feu vert. Le 23 août 1904, M. Meizel rédige un devis supplémentaire pour la reconstruction du toit de l’école des filles. Le 28 septembre 1904, le préfet approuve le devis et autorise la mise en adjudication des travaux. Emile Filpa, entrepreneur à Saint-Bonnet, remporte le marché le 8 février 1906. Les travaux s’achèvent au début de l’année 1907. Deux ans plus tard, le 7 février 1909, le Conseil municipal décide d’acheter l’immeuble Pauchon. Dans une délibération en date du 1er août 1909, on apprend que l’assemblée municipale souhaite établir dans l’immeuble Pauchon des cours complémentaires pour permettre aux jeunes filles de poursuivre leur études sans être obligées d’aller à Gap. L’immeuble étant imposant, il propose par la même occasion d’y transférer l’école élémentaire de filles et le logement des maîtresses. Le 30 novembre 1909, l’Inspecteur d’Académie est favorable à ce projet. Le 2 avril 1910, l’agent voyer, Julien Meizel, estime la valeur de l’immeuble Pauchon à 33 800 francs. Le même jour, il rédige les plans et devis pour l’appropriation de l’immeuble et la construction d’un autre bâtiment à proximité, pour servir d’école de filles. Le 18 juillet 1911, les travaux sont adjugés à Alexandre Ricard, entrepreneur à Saint-Bonnet. Le 18 août 1911, un devis supplémentaire est dressé pour établir un deuxième étage au bâtiment à construire. Les travaux s’achèvent en février 1916. La dépense totale s’est élevée à 36 841.33 francs.
Description
Gauche

Matériaux d'oeuvre : 

NC

Matériaux de couverture : 

NC
Droite

Voute : 

NC

Elevation : 

NC

Type de couverture : 

NC

Sources : 

ADHA O 7304
ADHA O 7303
ADHA O 7302